Comment devenir consultant en conduite du changement ?

Face aux défis du monde des affaires, certaines entreprises ont besoin de modifier leur système de gestion. D’où le recours au consultant en conduite du changement, un métier d’expertise qui demande de la curiosité et l’esprit d’entreprise. Comment devenir consultant en conduite du changement ?

Rôle du consultant en conduite de changement

Le consultant en conduite du changement est le professionnel qui apporte des solutions pour un changement au niveau du système d’une entreprise. Selon la fiche métier de l’école supérieure d’arts appliqués et multimédias, il se charge de faire le diagnostic et l’analyse des problèmes afin de proposer des solutions dans les domaines tels que la relation client, les ressources humaines, l’organisation ou la communication.

Comment décrocher un poste de consultant

Pour exercer ce métier, il faut avoir un niveau bac + 5 ou plus. Le recrutement se fait généralement sur la base de diplômes d’institut d’études politiques, d’école supérieure de commerce et de gestion ou de diplôme d’ingénieur. Pour chacun de ces diplômes, une spécialisation est nécessaire. Elle peut être en systèmes d’information, en GRH et conduite du changement, en management (stratégique ou industriel par exemple), en conseil, en audit, en consulting, etc.

Outre ces diplômes, l’accès à ce métier est également possible avec le master. On peut citer le master recherche avec mention management socio-économique et spécialité consultant, le master spécialisé conseil en organisation, le master pro gestion et droit, le master pilotage stratégique d’entreprise ou le master conseil et dynamiques de changement dans les organisations. En dehors des diplômes, la maitrise de l’anglais est un atout. Aussi, Juri Travail donne plus de détails sur les salaires et propose des modèles de lettres de motivation pour postuler à un poste de consultant en conduite du changement.

Évolution professionnelle pour ce métier

Le consultant en conduite de changement peut être indépendant ou salarié. Avec le statut de salarié, il évolue de junior (après 2 ans) à senior (après 3 ans) et de senior à manager d’équipe (après 6 à 10 ans). Certains consultants parviennent jusqu’au statut d’associé. En outre, ce métier donne la possibilité de se spécialiser dans un secteur d’activité tel que l’industrie, la santé, les BTP, etc.

Ce contenu a été publié dans Devenir consultant, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.